Soutenance de thèse

Le Mardi, 16. novembre 2021 -
9:00 - 13:00
Salle des Actes à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 - Site Saint Charles

Madame Juliana GENDRON

Soutiendra mardi 16 novembre 2021 à 9 h

Salle des Actes n°011 à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, Site Saint-Charles

une thèse de DOCTORAT

Discipline?: Histoire spécialité Histoire ancienne

Titre de la thèse?: Les funérailles de César et le deuil des foules à Rome : l'émergence du culte impérial

Composition du jury :

  • Mme Agnès BéRENGER, Professeure, Université Paul-Valéry Montpellier 3, directrice de thèse
  • M. Olivier DEVILLERS, Professeur, Université Bordeaux Montaigne
  • M. Michel HUMM, Professeur, Université de Strasbourg
  • Mme édith PARMENTIER, Professeure, Université de Caen Normandie
  • M. éric PERRIN-SAMINADAYAR, Professeur, Université Paul-Valéry Montpellier 3

Résumé de la thèse

Cette thèse vise à reconstituer les processus qui ont conduit à l’émergence du culte impérial à Rome. Grace à une analyse des sources littéraires et iconographiques disponibles, il s’agit en particulier de définir la place qu’occupent les funérailles de César dans ce processus en tant qu’événement fondateur. Un premier bilan de l’objet d’étude amène à conclure que le culte impérial ne revêt jamais à Rome de formes fixes codifiées et que de fait aucun discours idéologique officiel ne vient sous-tendre aux pratiques cultuelles avérées. Parallèlement, la cérémonie du 17 mars 44 av. J.-C. n’est pas un fait isolé exceptionnel mais elle s’inscrit dans une longue liste de ? funérailles aristocratiques ?, dont nous avons trace dès le IVe siècle av. J.-C. L’étude détaillée des versions de ce même événement traité par Nicolas de Damas, Plutarque, Suétone, Appien et Dion Cassius, met en évidence les mécanismes à l’?uvre dans la mise en récit des funérailles de César comme récit étiologique. Les sources contemporaines attestent pour leur part que, si les obsèques de César relèvent bien d’une commémoration populaire et si la figure même du dictateur est érigée comme un symbole de la ? mémoire plébéienne ?, le culte impérial ne na?t pas d’un mouvement populaire spontané, ni même d’un décret de 42 av. J.-C. Des changements institutionnels plus profonds, en particulier avec la multiplication des décrets honorifiques, se produisent entre 44 et 43 av. J.-C. L’assassinat de César, puis les réponses apportées par le Sénat, n’ont pas simplement ouvert une crise politique, ils ont ouvert une crise des institutions. C’est en ce sens que ces recherches consacrées à l’émergence du culte impérial se centrent sur les funérailles de César, leur mise en perspective et leurs conséquences immédiates.

Dernière mise à jour : 29/10/2021